Ecole du Nord

AES HAND BALL

Inauguration d’une école de hand
Participation de l’AES Hand de l’école du nord

 

Plusieurs équipes de jeunes joueurs ont été invités à l’inauguration d’une 6ème école de hand à Maurice au Quorum à Plaisance.

L’AES HAND BALL de l’Ecole du Nord mené par Kevin HERMANCE a joué quelques petits matchs lors de cette cérémonie et a assisté à un match d’adultes. Une première pour les AES de sortir de l’école pour rencontrer d’autres équipes. Une expérience pour les enfants appréciés de tous !

L’équipe de l’AES HANDBALL 2017-2018 : Océane CM1E, Gaspard CM1A, Ivo CM1B, Matthieu CM1E, Kayden CM1A, Brianna 6C, Vineet CE2F, Dwen 6B, Maxence 6C, Maxime CE2B et Bradley CE2A.

 

Pour aller plus loin…

Afin d’assurer l’avenir du handball, discipline qui rencontre des difficultés à se développer, l’Association mauricienne de handball (AMH), avec le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), a inauguré la sixième école dédiée à ce sport, jeudi au Quorum à Plaisance, Rose-Hill. « Lorsque j’ai pris la présidence de l’AMH, ce projet faisait partie des dossiers que j’ai soumis au MJS. Avec l’aide de ce dernier, ces écoles seront plus structurées, car il nous a fourni des équipements, dont 28 ballons, des chasubles, des sifflets, entre autres », souligne le président de l’AMH, Ludovic Carré.

« Si aujourd’hui nous sommes en retard dans la relève contrairement aux autres pays, c’est parce qu’auparavant nous n’avons pas mis l’accent sur les jeunes et nous nous retrouvons avec une génération vieillissante. Si un enfant commence à pratiquer le hand dès l’âge de 5-6 ans, quand il grandira, il aura une base de 6 à 7 années derrière lui. Comme à l’exemple des sélections nationales des autres îles, telles que Madagascar ou La Réunion, leurs handballeurs ont déjà une base quasi parfaite », explique-t-il.

Pour ce qui est des sélections nationales, Ludovic Carré estime « qu’il n’y a pas de compétition régionale pour les seniors en ce moment. Par ailleurs, nous nous retrouvons avec les mêmes joueurs qui ne sont plus aussi jeunes. En championnat, ce sont les mêmes équipes qui se disputent les finales. Je veux changer cela avec les jeunes qui pourront intégrer les différentes équipes seniors dans le futur et cela grâce aux écoles de handball. »

Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports, présent au Quorum pour l’occasion, dit vouloir « redonner au handball sa gloire du passé. »

Source : Le 12 mai 2018, le mauricien (https://www.lemauricien.com/article/handball-une-sixieme-ecole-voit-le-jour-a-plaisance/)