Ecole du Nord

3° 2019-2020

Le carnet du lecteur

Le carnet du lecteur est un outil mis en place progressivement au collège : il accompagne les élèves dans leurs lectures personnelles ou réalisées dans le cadre du cours de Français. Il a pour but d’être une trace consignée, illustrée, des textes rencontrés durant la fin du cycle 3 et le cycle 4. 

Le carnet du lecteur est un espace où les élèves peuvent réagir de façon personnelle, noter des passages qui leur ont plu, les mettre en images… Il favorise une démarche active de réflexion et renforce le lien lecture-écriture, puisque la trace écrite peut prendre des formes multiples : résumés, calligrammes, poèmes, portraits chinois, illustration, collage, BD, photos…

Voici en images quelques pages de carnets d’élèves de 3e, poursuivis en autonomie durant le confinement.

Zoom sur nos élèves de 3ème confinés…

 

 …nos élèves nous parlent de leur confinement sanitaire (18 mars 2020-1er juin 2020).

 

Les textes ci-dessous ont été rédigés par des élèves de 3ème. Afin de préserver une certaine confidentialité, les prénoms de leur auteur ont été modifiés. Les maladresses trop évidentes ont été corrigées par le professeur mais pas au point d’occulter « la parole » à la fois naturelle et spontanée de cette jeunesse qui aura connu la Covid-19 à 14 ou 15 ans. On y retrouve, de manière à la fois exacerbée et touchante les paradoxes inhérents à cette période de la vie : le besoin de se sentir proche de sa famille mais aussi le désir impérieux de prendre ses distances, de voir ses amis. Ou bien, le plaisir à peine tu de se « déconnecter » du monde tout en étant « hyper connecté… ». On y retrouve aussi cette formidable capacité de résilience qui nous interdit tout pessimisme ambiant et aussi une vraie gratitude à l’égard de notre école ! Comme je le leur ai répété, nos élèves sortent renforcés de cette « épreuve » à la fois « techniquement » à travers l’acquisition de nombreuses compétences numériques mais aussi et surtout psychologiquement car ils ont appris à travailler seul et en autonomie, ce qui ne manquera pas de leur être très utile plus tard quand ils se retrouveront dans leur petit logement étudiant…

Erwan JARKEGAND


 

« Cette année, nous avons été confinés pendant trois mois lors de l’épidémie du Coronavirus. Pendant cette période exceptionnelle, nous avons tous découvert de nouveaux côtés de notre personnalité : un talent pour faire cuire des pâtes ou bien dessiner les arbres.  Nous avons tous découvert qu’être enfermé n’est pas qu’une souffrance !

Mais cette période de confinement n’était pas une période de vacances ! Nous devions travailler seul, chacun chez nous. Travailler seul a l’avantage de nous apprendre à être autonome et à nous organiser. Mais la motivation est une autre partie plus difficile du travail à mettre en œuvre, surtout quand on se retrouve seul devant son écran avec des cours à apprendre et des travaux à rendre. Heureusement les « Zooms » avec nos professeurs et nos camarades de classe nous ont permis de nous éclairer sur les cours et de continuer d’entretenir un lien social.

Personnellement, en dehors du travail, les temps libres m’ont permis de faire des activités que je ne faisais pas d’habitude par manque de temps. J’ai dessiné, je me suis reposée et j’ai aussi appris à m’ennuyer mais j’ai remarqué que le confinement aiguisait aussi mon sens de la créativité.

Mais, avant tout, le confinement nous a appris à vivre, voire à survivre… 24h/24h avec notre famille ! Dans ces moments-là, on se rend compte que c’est bien de sortir loin des siens, de voir du monde… J’aurais en effet parfois voulu de temps à autre sortir, faire du sport, etc.

Cette période exceptionnelle a été pour certaines personnes et certaines familles difficile mais, en ce qui me concerne, j’ai trouvé que cela a été l’occasion de me rapprocher de ma famille et de communiquer encore plus que d’habitude. Je sors donc de cette expérience plus autonome, plus créative, pleines de nouvelles connaissances, reposée et en forme. Le confinement a pu être étrange mais aussi drôle dans certains moments (rigolades en famille, situations drôles en Zoom…). En tout cas, une chose est certaine : nous espérons tous retrouver bientôt une vie normale ! »

Héloïse.

***

« Pour moi, le confinement n’a été une épreuve ni facile ni compliquée. J’ai pu me retrouver, retrouver ma famille, découvrir une passion pour la cuisine et j’ai lu également ! Mais l’ennui a été très souvent présent… J’avais envie de sortir, de voir mes amis et j’avais souvent des coups au moral. Heureusement que ce confinement est fini mais heureusement aussi qu’il a eu lieu. »

Adèle.

***

« Le confinement a été très compliqué pour moi. J’avais l’habitude de sortir, d’aller à la plage, d’aller à des soirées, de faire des feux de camp et du jour au lendemain, je me suis retrouvée derrière mes cours en ligne, mes séries Netflix et mon seul téléphone ! Je me suis d’abord dit qu’après tout, ça pouvait me plaire, mais j’ai très vite compris que la liberté était très importante et qu’en être privée pesait sur mon moral. Comme beaucoup de personnes, je pense, je me suis vite lassée de mes écrans, j’avais besoin d’une seule chose : sortir, n’importe où, juste sortir. Je me suis échappée de ma réalité en m’enfermant dans la musique, la cuisine, les livres… Mais la solitude me pesait. Le temps se faisait de plus en plus long avec pour seul espoir le déconfinement. Quand sa date a été annoncée, ça a été la plus belle nouvelle que j’ai eu depuis des semaines, qui me semblaient des années. Mais c’est aussi à ce moment-là que j’ai réalisé que pendant cette quarantaine, j’ai eu le temps de me déconnecter et de me redécouvrir, moi, et ma famille. »

Julie.

***

« Au début du confinement, les professeurs donnaient beaucoup de travail ! Comme nous n’étions pas habitués à cette manière d’étudier, il était plus facile de prendre du retard que de rattraper le retard perdu…. Il m’est déjà arrivé de travailler toute la journée : de 9h00 du matin jusqu’en fin d’après-midi ! De plus, des réunions « Zoom » étaient organisées. Comme au début aucun planning n’était programmé, je devais tout retenir et surtout essayer de retrouver les messages et les nouveaux codes à chaque fois… C’est pourquoi, je l’avoue, j’ai raté une ou deux sessions de visioconférence. Mais après plusieurs jours de rodage, un planning est enfin sorti, améliorant de fait grandement l’emploi du temps de mes journées. En même temps, les profs ont diminué la quantité de travail à faire. J’ai pu faire plus souvent du vélo devant chez moi ou avoir plus de temps libre (même si je me suis toujours débrouillé pour en avoir un peu…). »

Antoine.

***

« Pendant 72 jours, j’ai dû, comme mes frères et sœurs, suivre l’école à la maison. Bien que la méthode et le rythme de travail n’étaient pas les mêmes, j’ai bien aimé ce mode de travail. J’aime l’autonomie, j’aime la responsabilité et j’aime me diriger toute seule. C’est pourquoi faire l’école à la maison n’a surement pas été un problème pour moi. Cependant, il est vrai que lorsque j’avais des questions ou que j’avais besoin d’aide, c’était un peu plus compliqué. Heureusement, mes parents étaient présents pour m’aider. Des réunions « Zoom » étaient planifiées environ deux fois par jour, ce qui permettait aux élèves et aux professeurs d’échanger : poser des questions, corriger certains exercices ensemble. Pendant presque deux mois et demie, ma routine d’avant la Covid a disparu, mon quotidien était totalement différent. Je ne prenais plus le bus pour aller à l’école, je n’allais plus à mes activités l’après-midi, je ne voyais plus mes amies. Malgré ces inconvénients, cette période m’a permis de faire le tri dans ma chambre, d’avoir du temps libre pour des choses que je n’ai jamais le temps de faire, et aussi prendre des nouvelles de mes grands-parents et arrière-grands-parents. Je trouve que cette période inédite a été une drôle d’expérience en me permettant à la fois de faire beaucoup de choses tout en m’interdisant d’en faire beaucoup d’autres ! Et je suis fière que cela ne m’ait pas empêchée de continuer mon année scolaire. J’ai pu grâce à la continuité mise en place par l’établissement poursuivre convenablement mes cours durant cette fin d’année. »

Catherine.

***

« Au cours de ces deux derniers mois, le monde a changé. L’apparition du Coronavirus aussi connu sous le nom de Covid 19 à Maurice nous a forcé à rester confinés. Lorsque nous sortions, nous devions porter un masque et nous munir de notre gel désinfectant pour les mains. Nous sommes restés confinés pendant deux mois. Par conséquent, nous n’avons pas pu aller à l’école. Nous avons dû adopter les méthodes du télétravail, ce qui n’était pas très simple au départ. Mais au fur et à mesure, je me suis habitué et c’est très vite devenu ma routine. Personnellement mes semaines de confinement se sont très bien passées : j’ai même abordé cela comme « une expérience à vivre » une fois dans sa vie. Je me répétais que probablement dans trente ou quarante ans les élèves de l’Ecole du Nord étudieraient cette période en cours d’Histoire…comme nous étudions aujourd’hui la Seconde Guerre Mondiale… Ce qui était le plus difficile pour moi c’était de travailler quand ma mère avait des conférences en ligne en même temps que moi, que mon père travaillait aussi sur son « ordi » et que mon frère me dérangeait sans cesse quand j’essayais de travailler… Mais je trouve que je m’en suis quand même plutôt bien sorti : ce n’est pas pour dire mais je trouve que j’ai été régulier pendant les « Zooms » et je n’ai pris aucun retard. Pour finir, je dirais que ce fut une très belle expérience pour moi car peut être qu’un jour je raconterai cette période en tant que « vétéran » du coronavirus à mes enfants et petits-enfants… »

Ritish

***

« Pour ma part mon confinement s’est plutôt bien passé… J’ai pratiqué de nombreuses activités que je ne n’avais pas forcément le temps de faire comme par exemple la pâtisserie ou le jardinage. Cette période de confinement m’a également permis d’enrichir ma culture cinématographique et littéraire. En effet, j’ai pu découvrir le grand William Shakespeare. Mes journées étaient divisées en deux parties : une première consistait à travailler pour l’école (compléter les cours donnés, faire les exercices et assister aux réunions « Zoom » organisées par mes professeurs) et la deuxième partie était consacrée au « divertissement ». Au début du confinement, j’allais ainsi me baigner dans la piscine mais vers la fin, l’eau était devenue bien trop fraîche pour moi ! Bien sûr, j’avais parfois envie de parler à mes camarades de classe. Heureusement, j’avais l’opportunité certains jours de jouer avec mes amis à la Ps4. Cela m’a permis de garder un lien social assez fort avec eux. Enfin je pense que cette période de notre vie restera gravée dans nos mémoires à jamais. »

Kevin

***

« Le jeudi 19 Mars 2020, l’annonce des trois cas de coronavirus à Maurice puis du couvre-feu a fait basculer notre vie. Tout d’abord, j’étais très heureuse d’apprendre que nous n’irions plus à l’école pour un bon bout de temps…. Surtout que normalement, le lendemain (Jeudi 20 Mars 2020), ma classe devait avoir un contrôle bilan de français…La semaine qui suivait, il devait y avoir le conseil de classe… Bref, on ne pouvait qu’être content de ne plus aller à l’école…

Mais nous avons quand même suivi des cours, tout était prévu ! Les professeurs postaient les devoirs, les leçons sur l’ENT pour que l’on puisse toujours travailler malgré le confinement.  Au début, je n’arrivais pas du tout à m’adapter à ce système et ce mode de travail, ce n’était pas assez organisé à mon avis. Avec deux autres camarades de classe, on se téléphonait tous les matins à 7h30 pour travailler ensemble. Par exemple, en français, on faisait la séance, on lisait les textes et on répondait aux questions chacune de notre côté. Par la suite, on mettait tout en commun pour voir la meilleure réponse et ça nous permettait de mieux comprendre. Cela a pu m’aider et je pense que j’ai progressé. Puis, après plusieurs jours, on a commencé à suivre des séances « Zoom ».

Cela fait maintenant trois mois qu’on travaille de cette façon et ça m’a permis de comprendre que l’enseignement à domicile ne me convient pas vraiment. Je comprends beaucoup moins les cours et dernièrement, je n’ai plus de motivation pour travailler. Lorsque je suis chez moi, je suis très distraite. Mon téléphone, Netflix, tout me tente sauf travailler. Alors qu’à l’école, je me concentre obligatoirement. Ce confinement m’a aussi fait réaliser combien mes amis comptent pour moi, ils m’ont énormément manqué et je serai ravi de pouvoir les revoir.  J’ajouterais finalement que ce confinement a été une expérience dans ma vie. Devoir rester avec ma famille enfermée pendant de nombreuses semaines, travailler différemment, ne pas voir mes amis, tout cela a été un mal pour un bien comme diraient certains. »

Safia

***

« J’ai apprécié que l’établissement scolaire ait instauré des cours en ligne, ce qui m’a permis de mieux me retrouver dans mes apprentissages tout en gardant un rythme scolaire régulier. De plus les professeurs étaient toujours là pour nous aider à la moindre difficulté. Il y avait vraiment un esprit d’entraide avec mes camarades de classe. Mais souvent la motivation n’était pas au rendez- vous…Heureusement, j’ai été très patiente. »

Suhana

***

« A cause de l’épidémie de la Covid-19, nous avons été confinés durant trois longs mois. Pendant cette période j’ai dû m’adapter aux nouvelles conditions de travail mises en place par l’école : l’enseignement à distance notamment à travers « Zoom » qui a ses avantages comme ses inconvénients. Nous avons aussi appris à nous débrouiller seuls et ainsi devenir plus indépendant et autonome : préparer à manger, ranger sa chambre…

Pendant cette période, nous devions tous travailler chacun en autonomie, mais le matin, entourée d’écrans et d’objets qui donnent encore moins envie de travailler, la motivation était difficile à trouver, surtout lorsque l’on se retrouve seule face à son écran… Même si les « Zooms » ont permis d’éclaircir certains problèmes, nous, élèves, pouvions nous retrouver seuls face à des difficultés de compréhension et il était souvent difficile d’obtenir des réponses sachant que le temps des cours à travers les visioconférences était limité à 40 minutes. Dans mon cas, encore une fois, j’ai eu de la chance de pouvoir être épaulée par mes deux grands frères qui m’ont m’aidée pour toutes les matières scientifiques étant des ingénieurs et mes parents m’ont encadrée pour les matières littéraires. Cependant les « Zooms » ont aussi été un moyen de garder contact avec nos professeurs et de nos amis.

Nous avons dû rester enfermés chez nous et pour certains dans de très petits espaces. Cela n’a pas été le cas heureusement pour moi car j’ai un très grand jardin et donc tous les jours j’ai pu sortir un peu de chez moi. Pour moi qui aime bien me réveiller tard, le confinement a été très agréable : se réveiller assez tard dépendant des visioconférences de la journée, travailler à son rythme et le plus important de tout être maître de son emploi du temps ! Personnellement, cette période a aussi été bénéfique par rapport à toutes les activités que j’ai pu découvrir et toutes les choses que je n’ai jamais le temps ou la possibilité de faire comme : dessiner, me reposer…

Finalement, ce confinement a eu des avantages comme des inconvénients mais je n’en retiens que le positif : j’ai passé beaucoup de temps en famille et je sors de cette expérience grandie même si j’aimerais quand même retrouver mon ancienne vie. Espérons que ce bouleversement a aussi ouvert les yeux de certaines personnes sur leurs besoins vitaux et fait prendre conscience des excès de la surconsommation… Nos modes de vie se seront améliorés un temps pour devenir un peu plus écologiques. »

Chloé

 

Time to say goodbye…  To the 3è 2020…

 

Yes… Une promotion attachante qui s’en va…

Ces élèves auront assurément marqué ma carrière…

Tant de projets réalisés ensemble depuis leur CM1… Toujours présents, toujours partants…

Pour clôturer votre passage dans notre belle école, après les poèmes écrits cette année pour le projet langue de L’AEFE par ceux qui étaient avec moi,  je vous propose un petit flashback:

Ce court film que nous avions réalisé en 6è (2016/17) avec la contribution excellente d’un charmant réalisateur en herbe, Eddy Maizaud, qui était lui en 3ème.

Ce film est un « remake » d’une des œuvres littéraires du grand Oscar Wilde intitulé « The Birthday of the Infanta » mais n’a jamais été mis sur le site de l’école…    Je pense que c’est l’occasion de le faire…

 

A ne pas oublier les autres projets:

Goodbye dear ones… Wish you great days ahead…

Your English teacher,

Nathalie PERDREAU

Résultats brevet 2019-2020

 

 

La cérémonie s’est déroulée dans une ambiance très conviviale : présentation des excellents résultats de nos élèves de 3° avec pas moins de 22 FÉLICITATIONS DU JURY, photos souvenirs et d’enfance pour cette promotion exceptionnelle, discours des élèves mêlant éloquence et humour, remise de diplômes et trophées aux enseignants par les élèves. Les élèves accompagnés de leur famille ont ensuite pu découvrir les remarquables résultats de cet excellent millésime et partager un très agréable moment de convivialité.

BRAVO à TOUS !


 

 

 

AEFE PROJECT “Semaine des LV dans la zone Océan Indien » linked to Lockdown

 

A group of  took part in the AEFE  “mots confits, mots confinés” project.

As our class group project in English this year was studying language through different art fields and  we started the school year studying poetry (reading & comprehending; expressive reading/saying & writing), the students opted to write poems about their feelings during this confinement and are here reading them to

You…

 

HOPING YOU ENJOY IT!

 

Continuté éducative – AEFE PROJECT linked to Lockdown

«From my window ». Some students of our CM1 & CM2 classes played the game. They filmed their environment through their window or from their roof top or in their garden expressing themselves in English about what they see, feel. While some of 3° prefered «playing with words» in confinement following the theme «mots confits, mots confinés». As our class project this year is studying language through different art fields and we studied poetry (reading & comprehending; expressive reading & writing) during the first term, the students opted to write you poems about their feelings during this confinement and read them to you.

 

ACTUALITES & ACTIVITES
PEDAGOGIQUES 2019/2020