Ecole du Nord

Histoire de Maurice

 

Après l’arrivée des Hollandais en 1598, l’île voit les Français arriver et rebaptiser  Mauritius “île de France”.

Mahé de la Bourdonnais sera le plus important des gouverneurs Français. Il va développer Port Louis en le transformant en grand port de commerce. La traite des esclaves devient intense pour la culture de la canne et la construction des bâtiments. De nombreux colons et leurs épouses viennent s’installer sur l’île. Mahé de la Bourdonnais fait construire un moulin pour nourrir les travailleurs du port et l’hôtel du gouvernement sur la place d’Armes. Cependant il loge au château Montplaisir à Pamplemousse où Pierre Poivre (qui succèdera à Labourdonnais) fait un magnifique parc avec toutes les graines rapportées de ses voyages.

 

 

Petit à petit, après le départ de La Bourdonnais, l’île traverse une grosse crise. Des corsaires comme Surcouf partent attaquer les navires Anglais et rapportent des vivres et du matériel volés sur ces bateaux.

17-12-hisoite-corsaire (1) 17-12-hisoite-corsaire (2)
17-12-hisoite-corsaire (3) 17-12-hisoite-corsaire (4)

Les Anglais en ont assez et décident de s’emparer de l’île Maurice. Une terrible bataille à lieu dans le sud à Vieux grand Port. Le Capitaine Français Duperré est blessé ainsi que le capitaine  Anglais Willoughby qui perd un œil dans la bataille. Ils sont soignés tous deux dans la même chambre chez Jean de Robillard au château de Rivière La Chaux.

Les Français ont gagné cette bataille mais vont rapidement capituler devant les forces Anglaises. Ainsi le 31 décembre 1810 Robert Faquhar est proclamé gouverneur Anglais. Bien vite les habitants de l’île de France s’adaptent aux changements. L’esclavage est aboli et remplacé par des “engagés” arrivés à Aapravasi ghat vers 1830 depuis l’Inde. Ils seront payés 5rs par mois, recevront du linge, de la nourriture et des soins à leur arrivée, mais  ils auront une situation qui ne change guère de l’esclavage.

Craignant une nouvelle attaque des Français, les Anglais vont bâtir plusieurs Forts à l’entrée du port et un qui domine la ville Appelé fort Adélaïde en l’honneur de l’épouse de Guillaume IV. Au final, il ne servira à rien. Sous la domination Anglaise, on verra la construction du musée de Port Louis où Desjardin expose de nombreux animaux dont le dodo et des nombreux coquillages. Le théâtre verra aussi le jour et Robert Faquhar transforme le champ de Mars en hippodrome.